Lundi 4 décembre 2019 - 18h13

Adieu Cap-Vert
Voilà ! Demain c’est le départ pour l’autre coté de l’océan atlantique. Que de doutes pour arriver à cette étape. En 2 mois, il s’est passé pas mal de choses. J’ai rencontré des gens bien sympas. Le Cap-Vert est un endroit vraiment particulier où les gens sont beaux, un peu plus riches ou moins pauvres qu’il y a 4 ans, c’est net. Tant mieux. Ils n’ont pas perdu leur âmes pour autant et sont toujours aussi accueillants.
C’est aussi l’endroit où je me suis laissé aller à me projeter comme un con et ça m’a un peu mis la tête à l’envers. Le passage de Panama est une galère administrative et financière et semble-t-il assez chronophage. Du temps, j’en ai, mais pas pour ça. Passer 3h en bus pour faire l’aller-retour à Colon et y retirer 2000$ de liquide (minimum) et les déposer dans une banque pour valider son inscription dans la liste d’attente du passage des écluses. Trouver 4 équipiers obligatoires en plus du skipper, des amarres de 40m, des pneus pour les protections. Enfin bref, ma phobie administrative risque de me reprendre assez vite.
Je m’étais dit aussi que je ferais bien une escale en Colombie qui passait pour être devenue fréquentable. Raté ! Ça part en couille violent la-bas.
Donc à force de penser le futur, j’ai fini par perdre le sens du voyage au présent, bien fait pour moi.
Heureusement, les choses se sont calmées dans ma tête. Les quelques jours à naviguer en compagnie de GG et Sabine, couple adorable venu de Gap, m’ont redonné goût à ce que je vis au présent.
Les semaines qui viennent vont m’obliger à décrocher de google-news et ça, c’est pas dommage !
La magie du Cap-Vert pour moi, c’est aussi de revivre un peu, 4 ans après, ces moments uniques avec mes garçons. Quelle chance nous avons eu de pouvoir passer ces 2-3 mois ensemble dans ces conditions.
Demain donc, c’est le départ ! Blackout pendant 2 ou 3 semaines. Ça risque de bouchonner un peu sur la route, décembre au Cap-Vert pour la transat, c’est un peu le péage de Virsac un 1er juillet. Toutes proportions gardées quand même. Y’a moyen de croiser 2 ou 3 voiliers sur les 3600 km à venir.


Lullaby à la pointe sud de Sao Vicente

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot sukoys ?