Lundi 3 février 2020 - 06h14

Scalpa
La Dominique est derrière moi. Derrière nous en fait. L’une de mes équipières, Gesa, pousuit son voyage vers le sud et le continent sur un autre bateau. Roisin et moi avons trouvé un accord naturellement pour continuer en mer des Caraïbes. République dominicaine puis Cuba, avant de rejoindre le Mexique.
Un mois passé en Dominique. C’était bien. Très bien même. C’est un endroit qui ne ressemble pas à la Louisiane mais que je connais bien maintenant. Je ne connais pas le programme de retour mais je pense que je repasserai par Portsmouth. Histoire de retrouver Kish, Titus, Yellow, Jérôme et tous les autres avant que tout ça ne disparaisse quand cette île aura été vendue aux investisseurs qui s’annoncent déjà.
Le départ vers l’ouest a été retardé pour faire une courte étape de 3 jours à Pointe-à-Pitre. Matthieu a décidé de me rejoindre. Bonne idée ! Et puis du coup, on a retrouvé Felix qui s’est installé durablement en Guadeloupe. Je pensais qu’il avait perdu toute énergie après l’ouragan Maria, je me trompais. Il a ouvert un petit restaurant à Baie Mahaut avec son neveu Jean-Claude. De l’énergie, ils en ont à revendre et la soirée passée avec eux, entre ti-punch, pizza à la banane et musique était parfaite. Un petit morceau de Dominique en Guadeloupe… Roisin a décidé d’utiliser le surnom que ma donné Felix : Scalpa. Ça me va bien en fait.
Donc Matthieu est arrivé après mille heure de voyage. Il a laissé Paris et ses 4° en-dessous de zéro pour arriver sur Lullaby. Ça fait un choc mais il s’en sort pas mal je dois dire. Je crois qu’il a laissé pas mal de chose, pas toutes amusantes, sur le vieux continent. Il a bien fait, on en a pas besoin ici.
Nous voilà en mer des Caraïbes, cap au 280, pour 3-4 jours encore. Je pense à Manuel, le plus bordelais des dominicains, et la musique dans son bar, exclusivement constituée d’un CD en boucle qui en a fait fuir plus d’un. On en a tellement bouffé avec Matthieu qu’on en avait la bachatta chevillée au corps. Des soubressauts toute la nuit à s’en bousiller les rotules. Je me demande comment vont se passer ces retrouvailles musicales.

Nous avons passé 3 jours à Saint Domingue. Entre les agents de CESTUR qui nous suivent pendant 3h pour nous empêcher de déhambuler librement dans le quartier Est de la ville, peut-être à raison, et cette soirée inoubliable dans un bar de quartier où l’humain coule à flot, je me dis que cette étape est une leçon à retenir. Ce soir de crunch gagné par la France, j’ai l’esprit vagabond. Le rhum ne doit pas être étranger à tout ça.
Where is my mind?
Where is my mind?
Where is my mind?
Way out in the water
On ne se refait pas.
Au bout de nos réflexions, à parler de notre vieux monde, à fumer des cigarettes, des Nacional, et à finir le Damoiseau, je commence à trouver une certaine logique à nos divagations. Je sais que le retour est un piège. Demain je n’y penserai plus. On partira dans 2 jours vers Haiti et son PIB par habitant de 1800 €. Je sais, c’est moche de dire ça mais ça reste une donnée plus ou moins objective. Ensuite, on essaiera de se poser à Cuba. Putain, Cuba ! Merde ! Comme dirait Desjoyaux, « ça parle un peu ». J’ai peu voyagé dans ma vie. C’est pour ça que je suis un peu comme un mome pendant ce périple en voilier. Je commence à percevoir l’étendue de mon ignorance. Plus je rencontre de vies différentes et plus je me dis que ma faculté à parler sans savoir est infinie. J’espère ne pas oublier ça. Donc le retour, on y pense forcément. Ne pas se tromper, pas la même erreur qu’il y a 4 ans. Peu de risque de rencontrer le diable une seconde fois mais faut rester vigilent.
Me dire que je suis en république Dominicaine, que dans 3-4 jours je serai en Haïti et dans 1 semaine probablement à Cuba, ça donne un peu le vertige mais aussi, ça justifie les longues journées et les longues nuits en mer qui m’attendent avant de retrouver les miens. En même temps j’ai choisi. Je vais pas me plaindre non plus !

Salinas
Escale à Salinas

iguane
Iguane Dominicain

1 commentaire

Le 10 février 2020 vers 12h02 - Nat a dit :

Ola Pascal!
Une éternité de trop que je n'étais plus passée par ici..
Quel plaisir de te lire et de te sentir si bien,à ta place..
Sache qu'au retour,la porte de Rix te sera tjs ouverte,ainsi qu'à Pti Math,vos vieilles têtes de baroudeurs commencent à manquer!
Bon vent!

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot ivdep ?