Mercredi 27 mai 2020 - 16h07

Rentrer ?
C’est bientôt le départ pour ma 4ème transat, la 2ème en sens ouest-est. Plus intéressant dans ce sens. L’anticyclone des Açores joue avec les dépressions du nord-atlantique et il faut trouver un chemin en essayant de ne s’échouer sur une bulle anticyclonique, synonyme de vent famélique. J’avais fait ça il y a 4 ans et j’étais resté scotché 3-4 jours.
J’ai fait un avitaillement conséquent, de quoi être détendu sur le chemin. Les choses étant ce qu’elles sont en ce moment, pas certain que je fasse escale aux Açores, même si je passerai par là, c’est sur le chemin.
Rentrer, ça veut dire retrouver ceux qui comptent pour moi. Au-delà de ça, depuis 2 ans que je vis sur le bateau, je n’ai plus trop le sentiment de rentrer quelque part. La seule certitude, c’est que j’ai trouvé un endroit où amarrer le bateau. Ce sera à Arzal. Pas de hasard là-dedans, c’est à coté de chez Tristan. Et je connais l’endroit.
Ensuite, il sera temps de passer à autre chose. Inventer une nouvelle vie au milieu des arbres et retrouver ma forêt qui s’est un peu étoffée durant ce voyage, Roisin, Sabine et GG.
La vie sur Lullaby m’a éloigné de fait du monde de la consommation. Je vis dans un espace de 15m2 et les endroits visités m’ont souvent appris à me satisfaire de peu. J’espère bien conserver cette capacité à vivre comme ça, on est plus heureux ainsi.
Un dernier petit tour à Pointe-à-Pitre aujourd’hui, histoire de dire au-revoir aux Antilles et je lèverai l’ancre. 3500 milles jusqu’à la Bretagne, ça veut dire 30-40 jours, histoire d’arriver dans le golf de Gascogne avec les meilleures conditions, mon terrain de jeu favori.


Fruits

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot yjej ?