Mercredi 25 septembre 2019 - 15h22

Duncan
La journée a bien commencé. Petit déjeuner, douche et EAG. C’est parti pour une expédition au village. Je commence à me détendre à propos du mouillage. Ça fait 2 jours (et 2 nuits) que je suis là et le bateau n’a pas bougé d’un cheveu de la tête à Matthieu. Malgré les rafales supérieures à 20 nœuds. Donc je monte dans ma petite annexe et je rejoints la plage. 1/2h de marche pour arriver à Caleta del Sebo. Je passe devant la maison aux perroquets et me voilà assis en terrasse, devant un caffe con leche (j’ai pas eu le choix). Un voisin de mouillage vient s’assoir à ma table. Il s’appelle Duncan, il est mi-écossais mi-anglais. Comme moi il voyage seul pour le moment, loin de son pays en plein tumulte. Il doit avoir une quarantaine d’années et sa copine le rejoint quand elle peut. Ils ont trouvé un arrangement intéressant : lui navigue et elle travaille. La grandeur de l’empire… Nous passons 1h ensemble à disserter de choses et d’autres, mais surtout de bateau évidemment. Il est bien cool Duncan. Simple, clair, aimable. Il y a moyen qu’on se retrouve devant une bière dans pas longtemps.
Je suis toujours un peu surpris de ne pas m’ennuyer. Il faut dire que la lecture du moment a de quoi me faire apprécier les pauses oisives à regarder le ciel et les cônes volcaniques.
Graciosa, c’est un endroit à part quand même. Pas de route, quelques véhicules mais pas plus d’une dizaine et des touristes canariens. Il semble que ce soit l’endroit où l’on vient pour la journée profiter de la plage et exhiber sa garde robe dont la surface est inversement propotionnel au prix, j’imagine. En tous cas, on est sur du 1/4 de short sur du 1/8 de string et sur du souvenir de haut. C’est rigolo. Le résultat n’est pas toujours en accord avec ce qui était vendu sur catalogue mais ça, on y peut rien. La faute au temps qui passe et à la cuisine espagnole…
Dans quelques jours, je partirai d’ici pour aller me poser à Gran Tarajal sur Fuerteventura. Une marina immense et presque vide près d’une petite ville perdue en plein desert. Je m’étais dit que j’y reviendrai quand j’y suis passé en septembre 2018.


Une autre voisin de mouillage sur Sun Legende 41, que j'ai déjà croisé aux îles Scilly je crois


Duncan sur son annexe en bois

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot jslhim ?