Dimanche 17 mars 2019 - 23h20

Pour ceux qui se posent la question, et ils sont nombreux (ou pas d’ailleurs, quelle importance), quel est l’intérêt de vivre sur un bateau, de naviguer ?
Et pour moi qui me la pose à peu près quotidiennement...
Je ne sais pas encore répondre à cette question.

Mais si je commence par le début, c’est assez simple. A l’instant même où j’écris ces lignes, je suis bien. Je n’ai pas envie d’être ailleurs.
La nuit dernière, je n’ai pas bien dormi. J’étais hanté par des idées désordonnées, des réminiscences de ma vie d’avant. L’insomnie qui s’accroche sur les aspérités qu’on a laissé traîner.

Et puis aujourd’hui, jour de la Saint Patrick, tout s’est passé sans problème. J’ai coché 2 cases dans mon plan de travail sur Lullaby, j’ai lu, et puis je suis allé prendre une bière au pub du coin. Dégueulasse évidemment. Et puis je me suis rendu compte que j’avais juste envie de rentrer au bateau. En fait, ce qui est assez intéressant c’est que je suis de plus en plus content d’être dans cette situation. La solitude n’est qu’une illusion dans le monde dans lequel nous vivons et dans ma situation en particulier. Mes voisins de pontons, français, sont assez cool. Raphael, Julie et la petite Gaia. Ersatz d’ami, d’amante et de petit fils (Gaia a 3 ans). Je crains pour eux que leur séjour ne s’éternise jusqu’au point de rupture, ça fait 2 ans qu’ils sont là. Mais pour le moment, ils me conviennent parfaitement. Ils sont mon garde-fou. Mon projet n’est pas celui-là. Dans 2 semaines je repars et ça fait la différence.

Pour le moment, si je devais répondre à la question du début, je dirai que c’est dans cette alternance de voyage et d’escale que se trouve ma vérité. Une vie de marin quoi...

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot ypnpd ?