Dimanche 13 octobre 2019 - 20h16

Pauvre pêcheur.
Je suis depuis 2 jours au mouillage à la pointe de la Luz, à l'extrémité ouest de Fuerteventura. Le décor rappelle un peu Santa Luzia au Cap-Vert, par son côté luxuriant... Il paraît qu'il n'a pas plut depuis 4 ans ici. Record en cours, si ça se trouve il ne pleuvra plus jamais. Pour le mouillage est idéal, abrité de la mer, avec du vent pour l'éolienne et une eau à 23-24 j'imagine. C'est pas Beg Meil.
Mon rythme de vie est comment dire, soutenable. Je ne suis pas dans le modèle productiviste. Je lis beaucoup, je commence à être à cours d'ailleurs, et je compte les électrons que mon éolienne envoie dans mes batteries. Ici aux Canaries, il y a toujours un peu de vent et je parviens à être à peu près autonome. Je vais quand même essayer d'équiper le bateau d'un panneau solaire fabriqué par des enfants pauvres qui ne verront pas la prochaine coupe du monde de rugby. C'est peut-être un moindre mal que je vais leur faire tant ma consommation s'est réduite comme le QI d'un téléspectateur de BFM Business.
J'essaie aussi de pêcher. Mais à vrai dire je suis un peu comme Perceval qui pêche avec une ligne sans hameçon. Je passe pourtant beaucoup de temps à imaginer et réaliser toute sorte de dispositifs tous plus implacables les uns que les autres mais le résultat n'est pas à la hauteur du travail fourni. Je ne mets pas en péril la ressource. Nada, peau de zob. Peut-être que ça vient des appâts. J'ai essayé le saucisson, la peau d'orange (en souvenir...), l'olive (en souvenir aussi), et même la tortilla! Va essayer d'accrocher un bout de tortilla a un hameçon. Résultat nul.
Demain soir je repars naviguer vers Santa Cruz de Tenerife pour y trouver un "panel Solar ". J'aurai sans doute plus de succès en pêchant à la traîne.
Dans 2 semaines, cap au sud. Direction la bamboulie. Je plaisante pour ceux qui ne connaissent pas la référence. Direction Dakar. Je suis contant de rejoindre Dakar. Le vrai continent africain. La baie de Hann, c'est pas forcément l'endroit où l'on va se baigner, on ne fait pas un picnic dans une décharge, mais je suis certain de trouver la chaleur du Sénégal. J'aurai une pensée pour Paco.

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot ullit ?